Troubles alimentaires un accompagnement à 2 voix/voie

Frédéric GUERRI

Docteur en physique.

Diététicien et micronutritionniste

Educateur sportif

Diplôme d’université d’hypnose médicale 

Regis BERNADET

Docteur en Psychopathologie

Diplôme d’Etat de Psychologue clinicien

DU d’art-thérapie

Comédien

 


Utilisation de l’hypnose et des thérapies brèves dans le   traitement de la relation à l'alimentation.

 En tant que diététicien, précisons que manger n’est pas uniquement motivé par la faim et la recherche de la santé. Les aliments sont là, aussi, pour amener plaisir et convivialité… ET ils doivent absolument le faire.

Ces aspects ne devraient jamais être négligés, ni même amoindris, la qualité du lien à soi et aux autres en dépend. Il est absurde et inhumain de prescrire, au long court, des restrictions de la vie hédoniste et sociale.

 

L’erreur des stratégies diététiques, et leurs échecs… consiste à privilégier l’aspect physiologique et somatique, en oubliant la dimension plaisir de l'aliment.

L’approche des phénomènes hypnotiques liés à la temporalité  permet de  mobiliser notre « liberté », et la mettre en relation avec l’alimentation ; permettant à chacun de répondre à des questions comme :

  •  Est-ce que je mange librement ?
  • Qui me contrôle quand je grignote, quand je me ressers ?
  • Pourquoi diable est-ce que j’aime autant le Nutella, alors que les pommes sont bonnes pour ma santé ?  

Tant d’interrogations que nous pouvons, rencontrer !

 

 

Pour les traiter, effacement et durablement, il est indispensable d’en passer par ce changement de paradigme théorisé par l’école de Palo Alto, repris par l’adage de Giorgio Nardone : « si tu te l’accordes tu peux y renoncer, si tu ne te l’accordes pas il te sera impossible d’y renoncer ».

  Accompagner les troubles des conduites alimentaires; une prise en soin pluridisciplinaire : médicale, diététique, sportive et psychologique.

 

Dans la prise en soin psychologique des troubles de conduites alimentaires et troubles associées, tels que l’hyperphagie (avec obésité ou non), anorexie, boulimie, orthorexie alimentaire, bigorexie…. ; le rapport au corps vient façonner, modeler, conditionner voire interdire le lien à l’autre. 

Le trouble alimentaire va venir soutenir la personne dans ses difficultés émotionnelles, comme une béquille.

La compréhension des causes multifactorielles inhérentes à ses troubles, (traumatiques, transgénérationnelles, fonctionnelles, défensives, addictives, réassurances…) est à explorer dans un travail psychothérapique intégratif. Pour cela, en fonction de chacun, je peux être amené à utiliser certains outils issus des art-thérapies, des thérapies psychodynamiques, systémiques, cognitivo-comportementales, ou encore transgénérationnelles avec génogramme….

Une fois les causes du troubles élucidées, un travail autour de l’inscription bio-psycho-sociale du Désir de la personne peut être à soutenir, en fonction de chacun, dans un processus de réhabilitation psychosociale.

Le travail psychothérapique qui accompagne ces moments difficiles  pour la personne (et son entourage) se fera dans un cadre chaleureux et étayant ; permettant ainsi à chacun de pouvoir exprimer ses désirs singuliers.